Rhums ambrés

Le rhum ambré est une catégorie entre le rhum blanc et le rhum vieux. En effet, ce type de rhum est très souvent utilisé dans les rhums de tradition Française à base de rhum agricole à base de vesou, c’est-à-dire de pure jus de canne, mais il existe aussi des rhums ambrés de rhum traditionnel espagnole et anglaise élaboré à partir de mélasse. Le rhum ambré obtient très souvent une robe dorée ou ambrée lorsqu’on laisse le rhum blanc passer généralement entre 12 et 18 mois en foudre de chêne. . Cette méthode de conservation et de fabrication permet à notre fabuleux spiritueux d'obtenir des nouvelles saveurs gustatives incroyables et inédites aux nez et en bouche. L'avantage du rhum ambré, c'est que celui-ci est parfait pour une dégustation pure en apéritif ou en dégustation, mais aussi pour la conception de vos cocktails. Les arômes puissants et les saveurs boisées et épicées de la conservation lui donnent du caractère pour les mélanges. 

Vous pouvez retrouver le rhum ambrés sous différente appellation comme le rhum paille ou dorés pour les rhums agricole et le rhum Gold quand il s’agit de rhum de tradition anglaise. Notre boutique Les Rhums du Monde vous propose donc ne pas manquer une occasion pour découvrir les meilleurs rhums. Une large collection de rhum ambré pour vos dégustations, Rhum père Labat, rhum HSE, rhum Blackweel, rhum La favorite, rhum Damoiseau, rhum Neisson, rhum A1710, rhum Depaz.

C'est quoi le rhum ambré ?

Le Le rhum ambré est une boisson spiritueuse fait à partir de rhum blanc et d’un vieillissement de 18 mois. Un rhum facilement reconnaissable avec sa robe dorée et ambrée, légèrement marron. Il est aussi parfois appelé comme un rhum de paille ou un rhum doré. Le rhum ambré fait partie des rhums que l’on peut déguster pur «  on the rock » ou dans un cocktail. En effet, le rhum ambré ajoute plus de caractère et des notes épicées à vos mélanges.

Le rhum ambré a vu le jour dans les Antilles dans la distillerie de Jacques Bally ingénieur des Arts & Manufactures, qui a eu l’intuition et qui a élaboré le premier rhum de paille en le laissant vieillir ses rhums en fûts durant plusieurs mois et plusieurs années. Cette méthode révolutionnaire à changer la consommation du rhum et cela lui a permis de trouver un chemin parfaitement savoureux en bouche. Aujourd’hui, pour que le rhum ambré puisse prendre cette appellation, le rhum blanc doit vieillir au minimum 12 mois en foudre de chêne. Ne manquant pas d’imagination, certaines distilleries peuvent faire vieillir jusqu'à 18 mois, voire 36 mois son rhum. Une gamme supplémentaire aux couleurs dorées et aux degrés d’alcool très différents. Chaque distillerie utilise des techniques différentes de conservation et de transformation. Un savoir-faire que les plus grandes marques de rhum recherchent chaque année, pour proposer les meilleurs rhums ambrés. Vous trouverez ici sur notre boutique en ligne, une sélection de tous nos rhums ambrés, à déguster en cocktails, on the rocks, ou à utiliser en cuisine : La Favorite, Neisson, Saint James, Damoiseau, Père Labat, Arcane, Ferroni, Plantation, Isautier, Depaz.


Comment est fabriqué le rhum ambré ?


La récolte de la canne à sucre est sans aucun doute la première étape de fabrication du rhum ambré. Une canne à sucre qui est soigneusement sélectionnée et découpée manuellement ou mécaniquement dans les champs, puis transportée jusqu’à la distillerie afin d’y subir un broyage. Cette canne à sucre est sélectionnée puis découpée en morceaux afin de libérer et préparer l’extraction du jus. Elle va subir dans un second temps, jusqu’à 4 ou 5 pressions et un rajout d’eau pour favoriser l’extraction du jus de canne. Un jus, qui sera filtré et qui partira à l’étape de la fermentation. Les résidus secs restants appelés « la bagasse » serviront comme combustible pour chauffer les colonnes de distillation.

Lors de la fermentation en cuve, on rajoute une levure et du sulfate d’ammoniaque pour accélérer la fermentation du jus et libérer les arômes et les notes souhaités. Une étape que les marques de rhum protègent secrètement depuis des années, afin de conserver leurs précieuses recettes et leurs traditions. A l’intérieur des cuves, l’environnement pour la fermentation est idéal car la température maximale est maintenue durant plusieurs jours à une température maximale de 32 à 33 degrés. Après cette étape de repos et de fermentation, le jus de canne passe à l’étape de la distillation en passant dans des colonnes chauffées, afin d’y extraire les vapeurs qui se transformera en un liquide que l’on appelle : le rhum. Mais ce rhum n’est pas tellement consommable car il atteint les 80 degrés en alcool. Il partira une nouvelle fois au repos deux à trois mois durant lesquels les alcools vont s’évaporer progressivement puis un rajout d’eau distillée pour ramener la boisson entre 50 et 55 degrés. Le vieillissement en fût de chêne est la dernière étape pour l’élaboration du rhum ambré. Et pour obtenir le titre de « rhum ambré », le rhum doit rester entre six mois et un an dans les fûts avant la mise en bouteille. Au-delà de cette période, le rhum devient un « rhum vieux ». 


Les rhums ambrés traditionnels


Les rhums ambrés de tradition britannique ou espagnole son généralement fabriqué à partir de la distillation de la mélasse et non directement du jus de canne. La mélasse est tout simplement un résidu provenant des restes de la canne à sucre après extraction du sucre. Pour le reste de la fabrication, la conception du rhum ambré traditionnel reste proche de la méthode agricole et le vieillissement dans les fûts apportent eux aussi la couleur du rhum ambré souhaité par la marque !