English Harbour

En 1929, un groupe de huit hommes d'affaires locaux se sont réunis pour acheter de la mélasse en vrac et contrôler le processus de distillation de leurs rhums. Tous les membres du groupe sauf un étaient des propriétaires de magasins de rhum prospères. C’est la naissance de l’unique distillerie de l’île encore en activité aujourd’hui : Antigua Distillery Ldt. En 1971, la dernière raffinerie sucrière de l’île, Gunthrope, ferme ses portes, entraînant la disparition de la culture de canne. Le rhum English Harbour est élaboré pour la première fois en 1990. Les rhums English Harbour sont les seuls au monde à être distillés en alambic en cuivre John Dore doté d’une colonne de rectification Savalle. C’est d’ailleurs l’un des deux seuls alambics Savalle utilisés dans les Caraïbes. La proximité de la mer et les levures sauvages influencent et complètent le processus de fermentation des rhums English Harbour. Côté vieillissement, toutes les maturations se font en ex-fûts de Bourbon et/ou en ex-fût de Tennesse whiskey. 

Rhum Traditionnel

Rhum English Harbour - 10 ans

Stock épuisé
47,00 €
Stock épuisé


Comment le rhum traditionnel English Harbour est fabriqué ?

Le processus de fabrication du rhum English Harbour peut être comparé à la pratique magique de l'alchimie. Le processus de fabrication du rhum dans les Caraïbes est un succès sans réserve depuis plus de trois cents ans. Dans le cas du rhum English Harbour, le produit de base est la mélasse, la magie est l'action de la levure sur la mélasse et le glorieux esprit ambré que nous connaissons sous le nom de rhum. La fabrication du rhum fin English Harbour est un processus exigeant qui combine une mélasse de bonne qualité, une souche spéciale de levure, un alambic en cuivre pour extraire et distiller l'alcool, et les connaissances et l'art d'un maître mélangeur expérimenté. Il y a quatre étapes distinctes dans la fabrication du rhum fin. La mélasse doit d'abord être diluée avec de l'eau et fermentée avec de la levure pour produire une solution alcoolisée douce. Dans la deuxième étape, cette solution passe dans un alambic, où l'alcool est séparé du reste du liquide et refroidi, ce qui le fait se condenser en un esprit fort. La troisième étape est la période de maturation ou de vieillissement, où l'esprit est stocké dans des fûts de chêne et mis au repos pendant un certain temps. Pendant cette période, l'interaction du spiritueux avec le fût de chêne met en évidence des saveurs particulières, et le spiritueux vieilli qui en résulte peut enfin être appelé rhum. La quatrième et dernière étape est le processus de mélange. La réussite de ce procédé repose sur le génie du maître assembleur, qui doit sélectionner chaque fût pour le lot à assembler, en cherchant toujours à équilibrer les oligo-éléments détectés par les analyses en laboratoire afin de marier des saveurs complémentaires, tout en diluant le rhum au force correcte pour la mise en bouteille. Chez Antigua Distillery Limited, chacune des quatre étapes de ce processus est dédiée à la construction de la saveur fine et de la douceur de leur rhum English Harbour. C'est l'objectif et la promesse d'Antigua Distillery Limited.


Le processus de mélange pour le rhum English Harbour 

Assembler du rhum est une aventure dans l'art et la science, et le Master Blender qui pratique cette sorcellerie doit être à la fois doué et bien informé. L'art de l'assemblage du rhum réside dans la fine reconnaissance par l'odeur et le goût des organoleptiques du rhum qui contribueront à sa saveur finale et à son onctuosité. La science est l'interprétation des résultats du laboratoire, de sorte que chaque fût apporte ses oligo-éléments spéciaux et ses congénères doux au produit final. Le résultat de cette sélection minutieuse et savante de fûts est un assemblage de rhum parfaitement équilibré, légèrement sucré par l'effet des oligo-éléments sur le bois, léger, fleuri, avec des notes de cerise et d'autres notes chaudes. Antigua Distillery Limited mélange son rhum English Harbour en lots relativement petits de 8 000 litres afin d'obtenir une consistance gustative. Les fûts sont sélectionnés parmi des lots de la même année et le rhum est versé dans une grande cuve d'assemblage en bois fabriquée à partir du même chêne que les fûts.

Le rhum English Harbour avant le mélange est encore très riche en alcool et doit être dilué avec de l'eau à 40° d'alcool ou à 80° dans le cadre du processus de mélange. De l'eau pure est ajoutée progressivement au rhum dans la cuve d'assemblage en quantités soigneusement contrôlées. Cette méthode progressive d'ajout d'eau réduit la quantité de rhum perdue par évaporation. Dans une procédure finale, appelée "polissage", le lot est passé à travers 2 ensembles de filtres qui éliminent les particules microscopiques, clarifiant et "polissant" le rhum. Le rhum est maintenant prêt à être mis en bouteille. Il est acheminé de la cuve d'assemblage en chêne jusqu'à la ligne d'embouteillage, affectueusement appelée "ligne de rhum", où il est mis en bouteille, étiqueté et emballé. C'est l'histoire de la façon dont l'alchimiste transforme la mélasse en or liquide. Tous les rhums  English Harbour sont élaborés de la même manière. La différence entre un Cavalier Antigua Rum de 2 ans et un English Harbour Rum de 5 ans réside dans la durée pendant laquelle le rhum est laissé vieillir dans le fût, où il développe saveur et complexité grâce à son association avec le chêne.