Le Rhum, est un spiritueux évoquant la fête, le partage et sa grande diversité lui confère l’avantage de pouvoir plaire à tous. En base d’une multitude de merveilleux cocktails, du plus simple au plus complexe, on en dégustation pur, il offre tout un panel de plaisirs, prêt à conquérir tous les palais. La gente féminine est conquise par ces différentes déclinaisons, en cocktail pour son adaptabilité illimitée : impossible de ne pas trouver un cocktail à base de rhum qui ne nous séduit pas, encore faut-il se laisser tenter, pour forcément trouver son favoris.

Avec le rhum, le talent est mis à l'honneur

La découverte du rhum peut se montrer passionnante pour les plus curieuses, avec son histoire, et ses différents modes de fabrication. Une dégustation guidée est très appréciée par les femmes, qui écoutent attentivement les explications, tout en dégustant : leur sensibilité est stimulée par le mélange des saveurs et des informations, ce qui leur réserve une expérience mémorable. Ce milieu d’hommes ouvre peu à peu ses portes aux plus motivées, et de grandes maisons, comme « plantation rum », est constitué en grande partie de femmes : Présidente directrice générale, contrôleuse qualité ou encore directrice marketing et communication : chez Plantation Rum, les femmes ont su s’imposer à des postes clefs. Grâce à leur talent, leur passion et leur engagement, elles ont facilement trouvé leur place dans un univers encore trop souvent qualifié de masculin.

L'art du rhum

Au Venezuela, par exemple, pays aux rhums réputés dans le monde entier, ce sont les femmes qui font le goût du rhum : Deux des plus grandes rhumeries vénézuéliennes, Carupano et Santa Teresa, ont des femmes maîtres-rhumières. « Chaque création est une composition, comme une œuvre d'art », explique Carmen Lopez de Bastidas, 70 ans, et maître rhumière depuis 2016 chez Carupano, où elle travaille depuis 32 ans. « Nous les femmes nous avons un peu plus de sensibilité. Je recherche la beauté dans l'arôme et les saveurs. En premier, il faut qu'il me plaise à moi. Je cherche à créer une personnalité avec des caractéristiques différentes », explique-t-elle. Le rhum, une boisson d'hommes? « C'est du passé ! Beaucoup de femmes aiment un bon rhum», dit-elle, assurant qu'elle «continue à apprendre» à 70 ans.

« Gagner le respect m'a couté des larmes » convient Nancy Duarte, désormais une figure reconnue dans l'univers du rhum du Venezuela, et où deux femmes font partie du cénacle des maitres rhumiers.